Vacances (4) : Way of the Geek.

Publié le par Gromitflash

Ah ah que s'est-il donc passé ces derniers temps qui ont pu m'empécher d'écrire ?!
Et bien j'ai vécu ma vie de geek, comme je le fais de plus en plus rarement (vie sociale oblige). Le problème de la vie étudiante, c'est qu'on en viens à considérer que la vie sociale n'est plus une corvée mais plutôt une façon interressante d'analyser la marche du monde. Pourquoi machine couche avec machin, pourquoi truc se comporte comme ça quand etwas est là ... tout ça n'est au final qu'une soif de connaissance comme une autre. Moi pervers ? Je ne m'en suis jamais caché.

Qu'ai-je donc geeké ?
J'ai regardé beaucoup d'anime, j'ai joué à beaucoup de jeux vidéo ... C'est tellement rare ... j'ai loupé une RIK pour aller faire des jeux de plateaux chez Nadine, je suis sorti avec Eric voir le monde extérieur Lundi, j'ai été au St Hilaire et à mon AG Mardi et ... c'est tout. Autrement je n'ai pas mis le nez dehors une seule fois entre Jeudi dernier et aujourd'hui.
Je n'aime pas le monde extérieur en ce moment : il est froid, il est impersonnel ... et pourquoi sortir quand tous les gens que je cotoie chaque jour tiennent sur une console IRC ? Paradoxale, ma vie sociale de ces derniers jours est dûe à mon absence de socialisation.

Ces derniers jours j'ai donc écrit beaucoup (une bonne cinquantaine de pages word que j'ai effacé une heure après les avoir écrite parce qu'elles ne correspondaient strictement à rien), j'ai réfléchis à beaucoup d'éléments de ma vie actuelle ... oui j'ai passé des heures devant on écran d'ordinateur à écrire des demi-phrases sans interêt aucune, à cliquouiller sur des sites divers ...

Et à regarder des animes. Beaucoup d'animes.
Quand j'ai commencé il y a maintenant quelques temps (ça fait deux ans et demi ... que le temps passe vite !), j'avais une vitesse de croisière d'environs dix épisodes par jours. Oui ça fait dans les quatres à cinq heures de visionnage ... je me suis vraiment calmé.
J'ai réussi à reprendre un rythme potable (six ou sept épisodes) mais cela tient plus à l'absence de choix existant pour l'instant au niveau fansub que d'un choix véritable. J'ai tout de même découvert quelques perles.
Le travail de Shinkai Makoto (The place promised in our early days et 5cm/s : trois histoires sur les distances qui séparent les gens) que j'ai trouvé formidable au niveau du chara-design, du scénario et de la mise en scène (attention, kleenex obligatoires pour les gens sensible comme moi), deux nouveaux animés : un que je n'ai pas compris (il parait que c'est normal) et un qui n'a qu'un épisode pour l'instant (la vie est cruelle) mais dont je suis déjà fan.
En quatre jours j'ai plié un shonen de base : Busou Renkin qui m'a agréablement surpris passé les 6 premiers épisodes pour cause de héros humain, méchants humain, psychologie en nuance de gris. Ca se fait tellement rare en ces temps de manichéisme audio-visuels ...

Ah je regrette presque déjà cette période qui touche à sa fin dans quelques temps. Oui quand j'aurai de l'argent sur mon compte il me faudra sortir affronter le monde réel à armes égales ... et je vais peut-être enfin pouvoir me mettre à écrire mon p**** de roman que je n'arrive toujours pas à commencer.

Je vais acheter le nouveau recueil de Lucius Shepard, je vais écrire à m'endormir sur mon bureau ... et après tout ça je verrai ce que je peux faire. Je peux encore quelques instant vivre ma vie de geek avant que ma vie estudiantine ne reprenne le dessus.

Publié dans Vie de Geek

Commenter cet article