Pensées positives, pensées négatives.

Publié le par Gromitflash

Un pote s'est mis à créer un site pour afficher ses pensées positives et ses pensées négatives ... Je ne sais pas ce que ça donnera mais il a dit qu'il le mettait en ligne bientôt. Je vous donnerai le lien quand il sera bon.

Jeudi je suis allé faire l'accueil des nouveaux étudiants de Baudelocque.
C'est l'amphi de garnison avec tout ce que ça inclus de mauvais, d'affreux, de stress ... mais pas pour moi. Revenir au même endroit avec un an d'écart avec la drôle d'impression que la dame sur l'estrade qui appelle les gens par ordre de classement va appeler son nom et que, étrangement, ma réponse ne serait pas la même. Entre temps je me suis frotté à la réalité.
L'ambiance est électrique, certains son desespérés mais conserve l'espoir (masochisme), d'autre sont tranquillement assis sur leur banc en attendant que l'évidence se produise. Ceux qui prennent sage-femme au début sont applaudis (ça fait des places en medecine mon bon monsieur ... ma bonne dame ... c'est vrai que pour l'instant c'est une fille qui me lit le plus).
Peu à peu les places partent devant nos yeux.
J'ai retrouvé les gens de Poissy (avec Stéphane). Oui on était en tout un quinzaine avec deux gars pour accueillir ... mieux que l'année dernière je pense.

Les noms ont défilés, les premières personnes ont fait leur choix jusqu'au moment fatidique où il n'y a plus eut de place en dentaire. Ca a crié un peu dans la salle, quelques personnes "dégoutées" qui ont joué du "Oh zut faut que j'aille en medecine". Et puis c'est les places en medecine qui se sont évanouies. Là ça a été le tolé général, les cris de rages, les hurlements ... des gens se sont éffondrés parce qu'ils n'iraient jamais en medecine.

Est alors venu le moment de se battre entre Kiné et Sage-femme. Ah c'est drôle de voir les gens s'entre-tuer. Quand il n'y a plus eu de place en Kiné des gens on quitté l'amphi bien entendu. Les renoncements se sont enchainés les uns les autres avec des gens qui ont pris sage-femme au milieu.
Il semble que l'année prochaine il y ait 4 garçons en première année. Comme toujours ceux qui viennent en sage-femme désiraient medecine avant leur choix. On a joué les récupérateur (je crois que c'est commun), en remontant le moral des malheureux candidats et en leur parlant de nous l'année dernière.
Une sage-femme après la P1, c'est quelq'un qui regrette. Certes il faut faire le choix de venir en sage-femme mais il faut ensuite l'assumer. Etrangement, après une année passée en sage-femme, faire autre chose devient impossible : ce métier prend aux tripes.

Hier j'ai fait mon dernier jour de stage en suite de couche. J'aime mes appréciations et j'ai hâte de revenir bosser à Saint Vincent de Paul en Septembre.

Lundi j'attaque la chirurgie urologique.

Bientôt la RIK d'été.

Bientôt peut-être les Autochtones.

Beaucoup de projet, beaucoup d'envie et sur mon bureau fleurissent d'autres univers.

Publié dans Vie d'Etudiant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mel 20/07/2009 18:59

(On parle de moi, on parle de moi ! Pardon, ce commentaire est inutile.)