La famille

Les plus ... intimes au final. C'est avec eux que je vis depuis quasiment 20 ans maintenant.

Il y a d'abord ma mère. Elle est à moitié catalane et à moitié Alsacienne-Luxembourgeoise. Elle nous a assez peu au final parlé de son enfance. Elle a fait une fac de droit puis elle a intégré la fonction publique. En parallèle elle a milité dans beaucoup de syndicats étudiants d'extrème gauche, vu et fait des tonnes de manifestation et s'est amusée avec des gauchistes en tout genre.
Elle a ensuite rencontré mon père, nous a eut .... a finit par se marrier. Vers la fin de la trentaine, elle a passé l'ENA et l'a eu. Ca a été un peu difficile mais notre style de vie a profondement changé après ça. Elle travaille à la ville de paris et ce qu'elle aime beaucoup, c'est le shopping.
Elle aime aussi préparer les vacances qui arrivent, bien manger, bien boire et les polars.
De temps en temps on s'asticote mais je l'aime beaucoup au final.

Ensuite il y a mon père : un homme sérieux. Il est poitou-charentais d'origine, ma grand-mère a fait des études de langues et mon grand-père des études d'agronomie. Il a grandit dans une ambiance un petit peu particulière ... je pense qu'il a réglé ses problèmes avec mon grand-père au final mais mon grand-père est mort avant.
Il a intégré l'IUT de Science Po Paris grace à sa mention très bien au Bac, il a passé de nombreux concours et a toujours beaucoup buché. Au final il est entré à la Banque de France. Il travail maintenant à l'IBFI et organise des séminaires avec pleins de nationalité !
Son travail lui permet d'assouvir deux passions : les langues et les voyages.
Il aime beaucoup les ordinateurs ... si je suis presque né avec un ordinateur entre les mains, il y a une raison !

Ma soeur. Diane.
J'en viens enfin à parler de ma soeur parce que c'est un des nombreux personnages au sujet duquel je ne sais pas quoi dire. J'ai peur d'être trop élogieux devant ses multiples talents, ses succès sociaux et tout un tas de chose que je n'ai jamais eu. J'ai aussi peur d'être injuste en parlant des coups en douce qu'elle m'a fait de temps à autre. Ca continu mais ça s'est calmé.
On va dire que passé ses 16 ans elle est devenue plus interressante : elle a commencé à s'interresser à la politique, à l'art, à la littérature. Elle a également abandonné le mode "pouf" qui caractérise souvent les années collèges.
Il me semble quand même qu'on en a vu beaucoup tous les deux. On s'entend maintenant très bien mais on ne pourrait pas vivre ensemble 24/24 ... trop de différence dans la façon de concevoir l'espace.