Rêve de vent

D'abord un bruit qui chamboule le monde. Comme si le ciel était percé et que l'air s'engouffrait comme de l'eau à l'interieur d'un espace clos. Le genre de bruit que doit entendre quelq'un avant de recevoir le souffle d'une bombe H dans la face.

Et puis le vent. Juste le vent. Le vent qui nous souffle et nous balaye le visage, un vent frais sans être froid et chargé d'un peu de neige fondue. Et puis il vient d'au dessous et de devant. Je ne vois rien. Je n'entend rien que le vent qui me bourdonne dans les oreilles.

Et puis soudain, une limière. Oui soudain, le ciel semble se fissurer, comme si quelque chose cassait la coquille à l'extérieur. Un coup. Deux coup. Un morceau qui se fendille, la lumière qui entre comme un coup de projecteur et des morceaux qui commencent à tomber. Un tombe à côté, passe à 30 cm, et tombe dans le vide.
La lumière a révélé que je me trouve sur le bord d'un précipice qui donne sur une mer de nuage. Je suis d'ailleur bien avancé car je vois même pas à 4 mètres à cause d'un brouillard dense. Il y a juste le ciel qui semble continuer à se fissurer.

Le vent remonte en force et c'est un spectacle qui s'anime. Les nuages forment une main qui semble animée d'une vie propre. Fin de l'histoire, je me réveille.