Pour écrire plus, lisez plus. [Stephen King] (Vacances 5 : la fin)

Publié le par Gromitflash

Non, je ne l'ai pas inventé, je l'ai trouvée dans un bouquin de Stephen King. Nous allons en reparler.

Rentré de Lyon, passé en coup de vent : une journée de lessive et de repassage, l'acquisition de Dawn of War 2. Ma soeur est rentrée le Samedi soir et nous sommes allés manger un morceau. On s'est raconté des choses et d'autres sur nos vacances ... et puis j'ai passé une nuit de tourments sur mon ordinateur.

Dimanche matin, heure du crime. Je considère que quatre heure est l'heure du crime : il n'y a que des gens louches pour être dehors à cette heure où les gens normaux dorment. Coller un bus à la Porte de la Villette à 5h30 est-il bête ? Oui. J'en ai fait l'expérience.
J'ai trouvé un taxi qui roulait beaucoup trop vite, mais il n'y avait pas de piéton à renverser. Il m'a emporté à travers la nuit dans une direction inconnue ... le parking des autocars de la Cité des Sciences.
Non ça n'était pas l'endroit le plus facile à trouver à Paris.
A l'intérieur l'ambiance était suréaliste : des gens de tous les âges, d'autres personnes avec un blazer rouge UCPA et des "quais" numérotés. J'ai trouvé mon quai, regardé les nuances de lumière sur le béton et j'ai attendu. La voix off du parking (oui oui, il y a une voix off) répétait inlassablement son refrain de bienvenu avec des accents éthérés.
Le car est parti vers 6h, plein à craquer, en direction de Chambéry. C'est sur le parking du funérarium (oui, je sais, ça fait classe d'amener 200 personnes sur le parking d'un funérarium). Là changement de bus, départ vers le centre ...
Arrivé à 17h30. J'ai récupéré un numéro de chambre, je suis monté ... et puis j'ai vu l'apéro sur le balcon.

Autant prévenir tout de suite, je ne me suis pas bien entendu avec tout le monde. C'est une première dans un stage UCPA. Je tenais à le mentionner.
Je ne m'étendrais pas donc sur les pouffes, sur les beaufs. Je signalerai néanmoins qu'il y avait des gens sympa avec une conversation agréable. C'est tout pour le groupe.

J'ai fait du ski, j'ai fait du golf, je me suis baigné ...
Le rafting était cool mais trop court.
L'hydrospeed était moyen et aussi trop court. L'inconvénient majeur de l'hydrospeed : on se prend des caillous dans les jambes à tout bout de champs, c'est insupportable. J'ai d'ailleurs arrosé la rivière de juron avant de m'échouer tranquillement.

Je suis rentré ce matin à 6h (je ne comprend pas, moi non plus, pourquoi on part aussi tôt ...) et je me suis éffondré sur mon lit.

Seul point positif de ce séjour (oui, il y en a) du côté des lectures. 
Oui, quand on s'emmerde en société on a le temps de lire.

Donc premier livre : Ecriture by Stephen King. Moitié une autobiographie, moitié un manuel d'écriture. C'était foutrement interressant.
Deuxième livre : La possibilité d'une île de Houellebecq. Je voulais voir à quoi ça ressemble (parce que j'en avais entendu beaucoup de mal) et je comprend qu'on en dise autant de mal.
C'est pas trop mal écrit (c'est loin d'être transcendant) et l'histoire est pas mal menée.
Les idées que cela contient sont par contre du plus mauvais goût. Et pourtant ... la génération de kids est hélas réelle : je l'ai eu pour accompagner ma lecture pendant mon stage.

Donc la morale de l'histoire est : lire lire et écrire écrire.
Rien de plus, rien de moins.

Demain j'attaque les gardes en salle de naissance. Oui, j'ai peur.
Motivation, motivation. Je vous raconterai ça !

Publié dans Vie de Geek

Commenter cet article