Rollback

Publié le par Gromitflash

Msieur-Dame, lecteurs et lectrices, je suis à nouveau là. Dans quel état, c'est une bonne question.
Les vacances sont là, avant cela le stage au bluet et les partiels divers et variés. J'ai des choses à faire mais cela pourra attendre ! Je dois écrire et libérer l'ensemble de ce que mon coeur contient en ce moment (ça y est je commence à écrire comme Chopin, c'est mauvais signe quand je commence à écrire comme Chopin).
Il y a ... cette fille. Et cette fille n'existe pas, c'est un point d'une histoire inexistante où Orphelin et son narrateur débarque dans un village de pécheur et où le petit garçon créé de toute pièce s'insère maladroitement dans une tragédie en cinq actes qui en feront un homme et dont l'épilogue verra la mort de celui qui l'a créé : son narrateur bien sûr. L'auteur lui ne prendra aucun risque pour sa sécurité. Et c'est cette fille que j'essaye de créer depuis un bout de temps que je n'arrive pas à cerner. Je sais qu'elle est grande et fine, presque irréelle. Pourquoi est-ce que je créé ce type de personnage ? Parce que c'est la fausse norme actuelle voyons ! Je ne sais pas encore si elle sera blonde ou rousse, mais vu la paleur de sa peau elle ne sera pas brune (ou alors elle ressemblera à une autre brune qui elle a une peau très très blanche). Elle sera ... distraite. Un peu comme si le monde était un spectacle et que s'assoir sur un banc devant une lande ensablée battue par le vent et les cris des goélans était un opéra tragique. Je n'en sais pas encore plus mais c'est un début je pense, c'est par ce moyen qu'on créé un personnage.

Je n'ai rien écrit depuis un bon mois. J'avais besoin d'une pause je crois. J'avais besoin de voir que le monde pouvait continuer de tourner sans que je m'en interroge presque tous les soirs. Il faut dire que je n'écrivais plus beaucoup alors ... Alors pourquoi maintenant ? Parce que ! Parce que c'est le moment où l'année effectue un tournant, parce qu'aujourd'hui je suis retourné à Belleville avec mon père voir les vestiges de mon enfance et dans une promenade j'ai vu la si petite maternité qui me semblait si grande, j'ai revu l'immeuble où j'ai habité pendant quatres ans de ma vie et qui renferme la quasi totalité de mes souvenirs d'enfance en dehors de quelques flash qui apparaissent de moins en moins ... des souvenirs de souvenirs. On sait que cela s'est passé et qu'une fois on s'en est souvenu mais ...le fait de s'en souvenir n'est lui même qu'un souvenir.
C'est sur cette base là qu'est batti mon article.

En un mois et quelque il m'est arrivé beaucoup de chose. J'ai appris sur moi-même, j'ai appris sur les autres, sur ce que signifie l'humanité. J'ai commencé à voir la souffrance, un peu de deuil et beaucoup de courage. Et de la lacheté aussi, des soignants qui s'esquivent et qui ne disent rien en face car ils craingnent des choses qui n'existent pas forcement.

J'ai repris les cours et je suis allé en vacance. Je vais essayer de donner des nouvelles quand même.

Nous sommes partis en famille à Londre. Diane a pété son cable plus que son content (il faut dire que ma mère a été aussi dure à supporter ... et que Diane n'arrange pas les choses avec sa façon assez aggressive de dire les choses ...) Ce n'est pas grave.
Londre mérite d'être une capitale. Contrairement aux autres capitales européennes (je n'inclus pas Paris) qui ressemblent à de grosses villes de provinces avant tout, Londre c'est une capitale. Il y souffle un air qui est différent, cette ville a une réelle âme, historique et majestueuse, une stature qu'on ne retrouve qu'à Paris. D'ailleurs quand on arrive à Londre on se demande presque si cette ville est située en europe.
Les différents quartiers se croisent sans vraiment se mélanger. Mes parents ont été de deception en joie : des choses qui changent et d'autre qui n'ont pas changé. En vingt ans ... Soho n'est plus dans Soho mais plus vers Camdem Market, Covent Garden a été rénové de fond en comble, le British Museum a plus d'allure que jamais et divers architechtes ont enrichi la cité. Il faut dire sur ces derniers que leurs effort aurait été dispensable au paysage urbain : pourquoi faut-il rendre les choses moches ?
Les parcs sont vastes et très beau. Le temps fut clément, agréable et ensoleillé ... il faut avouer que la seule journée où il plût fut celle où nous avons justement oublié les parapluies.

Je dois aussi parler du CRIT qui a eu lieu du 21 au 24 mars (c'était avant Londre). Le CRIT c'était cool.
Ambiance au ski, chambre avec des filles de Poissy (que je reverrai peut-être ...) et soirées sympa.
Bon le CRITo a été vendu aux Marseillais, parce que Marseille organisait le CRIT et ça s'est vu. Prochaine fois on débarquera à 80 de Paris et on les explosera !
Les extés ont été couchés par l'apéro des régions (vlà les pièges à faluche aussi) et Grenoble a cassé la baraque tout seul avec le Green Chaud. Les chambres à thème ont été dominé par Clermont, Amiens et Reims (écrasant sans problème Marseille qui a fait la fête une seule soirée). Je suis rentré avec plein de souvenir, les pieds en sang et une côte félée. Ô plaisir de la piste noire verglacée descendue sur le ventre.
Ensuite a été les soirée de geek et de faluchard (baptème, jeu de rôle, apéro, PMP, soirée posée, jeu de rôle, ... ) et puis le temps ben ... c'est quoi déjà ?

En rentrant de Londre il y a une semaine j'ai fait ma fin de semaine de geek. Soirée discussion, fin du scénario de Métacréature intitulé L'attaque de la Pvr Géante avec en guest-star Oktopus XII le neuveu de l'autre. A la fin du scénario le chef d'équipe se jeta sur le monstre avec une croix en argent de 3 mètres et son van suréquipé en criant "va frire en enfer face de poulpe". On va faire un recueil de citation culte parce que Floriant (Morgan Mana) nous tue de rire à chaque partie.
Lundi soirée de before apéro faluchard avec Kit, Ecumoir, Cécilia et Selim, pauvre petit P2 au pays merveilleux des faluchards qui ne viennent pas de Bichat. On a vendu du rêve, bu des Tip'n'Top et transformé Mad Scientist Academy qui est pourtant un pur jeu de geek en un jeu à boire. Sans commentaire, je dirais juste qu'Ecumoir nous a surpris en nous expliquant comment faire du feu avec une plume et uniquement une plume.

Le before a duré jusqu'à Mardi matin où j'ai fini par tirer Kit de son sac de couchage sur le coup de 12h.
Hier donc apéro sympathique plein de Rouanais.
Mon père est rentré ce matin vers 7h avec plein de souvenirs et des envies de vie d'artiste et on a mangé à Belleville. Je crois que j'ai donné des détails sur la suite.

Voilà, je crois que j'ai tout donné ... plus qu'à reboot le modem et à publier ça ! Vite fait, bien fait !

Publié dans Général

Commenter cet article